• Légende : Dans la nuit, seuls avec eux-mêmes et avec la montagne, les coureurs ne sont reliés à la réalité qu’à travers un mince filament de lumière, celui tissé par leur lampe frontale.