• Légende : Chaque pisteur-secouriste a en tête un souvenir de sauvetage délicat. William Costantini se remémore l’un d’entre eux : « Sous la ligne du téléphérique (NDLR : téléphérique des Grands Montets), il y avait un gros brouillard. Un gars avait une fracture tibia-péroné. On lui a mis la jambe dans une attelle et on a demandé au pilote de l’hélicoptère de venir sur nous. Il montait comme ça à 50 cm du sol et le temps était en train de « se bâcher » complètement. Il y a eu un gros coup de vent, le pilote n’a plus rien vu et a dû se poser en catastrophe. »