• Légende : Chevril : année après année, les hommes ont surligné à même la paroi des galeries souterraines les micro-mouvements du barrage, témoins de ses humeurs. Car l’installation vit et bouge au rythme des crues, des séismes et des saisons. Ces variations du béton (jusqu’à 4 cm à Roselend) sont relevées quotidiennement par une pléiade d’instruments de mesure (capteurs, piézomètres, pendules…etc.) avant d’être transmises automatiquement au PC situé à la centrale des Brévières. Mais malgré l’informatisation, le contrôle visuel et manuel reste indispensable, ne serait-ce que pour vérifier la validité des informations transmises ainsi que le bon fonctionnement des appareils.