• Légende : Une fois traitée avec de l’oléine (qui lui confère son homogénéité), la laine est disposée dans un chargeur. Elle passe successivement entre plusieurs séries de cylindres, disposés deux par deux et à rotation opposée. Pourvus de dents et de griffes métalliques plus ou moins longues en fonction de l’évolution du processus, ceux-ci vont la carder, c’est-à-dire l’étirer et l’aérer de plus en plus finement tout en lui conférant une cohérence et une résistance.